La “banane” est de retour